Après le moi, le déluge: tendenze fatali della drammaturgia musicale digitale